Tags

,

Images © Lara Kantardjian | François René

Words © François René | All rights reserved

Les intouchables

Comme une convenance tacite
Plus rien ne les excitent
Les intouchables
Trop belles pour être foulées du pied
Trop parfaites pour déplaire
Elles aguichent assatiables
Sont cultivées
Grandes bourgeoises
Leurs livrées de soubrettes dociles
Plaisent aux maris désabusés
Personne ne saurait les ceuillir
D’aucun les laissent même veillir
Et elles pleurent à l’idée d’une caresse
Soupirs d’orchidées

copyright©François René
18.06.2012

The untouchables

As a convenience tacit
Nothing will excite
The untouchables
Too good to be stride foot
Too perfect to displease
They entice assatiables
Are grown
Great bourgeois
Delivered to their docile maids
Appeal to disillusioned husbands
The person can not ceuillir
Some would even let them grow old
And they cry at the thought of a caress
Sighs of orchids

copyright©François René
18.06.2012